Beaucoup critiqué ces dernières années car jugé trop agressif pour la peau, le gel démaquillant fait aujourd’hui son grand retour sur les étagères de salles de bain.

Tantôt démaquillant, tantôt produit nettoyant, découvrez les particularités de ce soin cosmétique et les bonnes (et les mauvaises) manières de l’utiliser.

Gel démaquillant  : un nettoyant visage qui fait débat

Le gel démaquillant a souvent mauvaise presse et les avis restent mitigés lorsqu’il est question d’adopter ce type de produit nettoyant pour le visage au quotidien.

Qu’est-ce qu’un gel démaquillant ?

Il s’agit généralement d’un produit pour le visage conditionné dans un flacon à pompe, à la texture crème ou légèrement visqueuse, et qui s’émulsionne à l’eau pour se transformer en mousse plus ou moins épaisse. Sous sa forme émulsionnée, il nettoie et démaquille le visage (parfois en un seul geste), et laisse la peau fraîche et exempte de résidus et autres salissures.

Lorsqu’il revêt le double rôle de nettoyant et de démaquillant, il est utilisé tel quel dès la première étape d’une routine de soin du visage, ou en complément d’un autre produit démaquillant pour parfaire le nettoyage de peau.

Autrefois majoritairement composé de tensio-actifs moussants pour mettre en avant les vertus nettoyantes et purifiantes du produit, le gel démaquillant était alors davantage réservé aux peaux grasses et mixtes.

La nouvelle génération de gel démaquillant

Aujourd’hui, les fabricants ont ajusté la formule de leurs gels nettoyants et démaquillants pour décliner et adapter ce type de soins à tous les types de peaux, même les plus sensibles, notamment en enrichissant la composition du gel en actifs hydratants et apaisants comme l’eau florale bio ou l’aloe vera.

Avis aux plus pressé(e)s ! Plus récemment, un nouveau type de gel démaquillant a vu le jour, sous la forme d’un produit 2-en-1 enrichi en huile végétale (et minérale, mais qu’il convient d’éviter tant que possible). Cette forme évoluée du gel démaquillant promet de venir à bout du maquillage, même les plus résistants, et de démaquiller et nettoyer en un seul geste et sans agresser la peau du visage.

Cependant, les avis sont mitigés quant à l’utilisation d’un gel démaquillant dans une routine biquotidienne de soin du visage.

Il convient de l’utiliser en alternance d’un produit démaquillant et nettoyant plus doux (de type lait nettoyant, eau démaquillante ou lotion démaquillante), et de restreindre son utilisation à 1 jour sur 2, sous peine de terminer avec la peau sèche et qui tiraille facilement, ou au contraire de subir les sécrétions excessives de sébum d’une peau fragilisée qui cherche à se protéger.

Car comme tous les soins démaquillants ou nettoyants qui requièrent un rinçage à l’eau, d’autant plus si celle-ci est calcaire, votre peau en payera toujours le prix.

Un gel démaquillant ET un soin anti-âge ?

Certaines marques de soins pour le visage ont décidé de jouer sur les deux tableaux et de transformer le démaquillage et le nettoyage de peau en une nouvelle opportunité pour vous aider à vous prévenir du vieillissement cutané prématuré ou estomper les signes de l’âge déjà installés (rides, ridules ou tâches d’hyperpigmentation).

Les avis sont cependant mitigés quant à l’utilité, voir l’efficacité d’un tel produit démaquillant, car à la différence d’un lait démaquillant ou d’une lotion nettoyante visage anti-âge, le gel démaquillant a vocation à être rincé à l’eau. N’importe quel actif anti-âge, aussi efficace soit-il terminera donc irrémédiablement sa vie dans votre lavabo. Un gel démaquillant anti-âge s’avère donc être un investissement quelque peu superflu.

À choisir, il est bien plus utile d’investir dans un sérum anti-âge ou une crème de jour ou de nuit anti-âge de qualité qui restera sur votre visage de nombreuses heures et dont les actifs anti-âge auront le temps de pénétrer dans votre peau.

Gel démaquillant  : Pour tous les types de peau ?

Autrefois recommandé pour les peaux grasses, mixtes, ou les peaux à tendance acnéique, le gel démaquillant se décline aujourd’hui dans une gamme de soins du visage adaptés à tous les types de peaux.

Un gel démaquillant adapté aux peaux sèches

Tout comme une eau micellaire, l’utilisation d’un gel est souvent déconseillée pour les peaux sèches, sensibles ou les peaux matures au vu du potentiel irritant des tensio-actifs contenus dans ce type de soins démaquillants et nettoyants. Cependant, il existe aujourd’hui un type de gel nettoyant surgras et sans savon qui peut potentiellement convenir aux épidermes les plus délicats.

La mousse “lavante” est alors remplacée par une émulsion d’huile, de glycérine ou d’ingrédients aux vertus hydratantes ou nourrissantes comme le miel ou l’eau florale, et le gel nettoyant détergent se transforme alors en un soin du visage à la mousse démaquillante douce et respectueuse des peaux fragiles.

Un gel démaquillant pour peaux grasses qui n’assèche pas la peau

Si les peaux sèches, sensibles ou matures ont un grand besoin de douceur, les peaux grasses et mixtes ne sont pas en reste.

Les peaux grasses, mixtes ou à tendance acnéique doivent donc éviter l’utilisation récurrente de produits démaquillants ou nettoyants “purifiants” qui, au-delà de désobstruer les pores et de nettoyer l’épiderme en profondeur, tendent à abimer le film naturel présent à la surface de la peau et à “stresser” les glandes sébacées. En réponse à l’agresseur, ces glandes risquent de produire encore davantage de sébum et vous pourrez dire bonjour aux points noirs et aux imperfections.

Bien qu’il existe des gammes de soins nettoyants spécial peau grasses, assurez-vous de choisir un gel démaquillant contenant suffisamment d’actifs hydratants pour prévenir ce genre de désagréments cutanés.

Comment utiliser un gel démaquillant ?

Le gel démaquillant fait partie de ces nettoyants visage qui s’utilisent et se rincent à l’eau. Idéal pour celles et ceux qui aiment se démaquiller ou nettoyer leur visage directement sous la douche !

Le démaquillage est-il obligatoire avant l’utilisation d’un gel démaquillant?

À votre avis ? Nous serions tentés de dire que la réponse est forcément oui.

Cependant, cela dépend avant tout du type de gel démaquillant ou nettoyant utilisé et du type de maquillage qui vous souhaitez retirer.

Si certaines gammes de produits offrent la polyvalence de deux soins en un seul (un gel qui joue le rôle à la fois du démaquillant et du nettoyant visage), ils peuvent cependant s’avérer inefficaces pour retirer certains produits cosmétiques.

Si un gel, qu’il soit démaquillant ou nettoyant, peut facilement retirer un maquillage léger, l’opération peut se compliquer lorsqu’il est question de maquillage waterproof. Il conviendra alors de se tourner vers un démaquillant en lait ou une huile démaquillante, bien plus efficaces pour démaquiller les yeux et les lèvres.

Éponge ou brosse nettoyante ?

Il s’agit là d’un choix personnel, et certains préfèrent utiliser une éponge spéciale visage ou une brosse nettoyante plutôt que leurs mains, car ces accessoires permettent un nettoyage de peau en profondeur.

Seul bémol, ces derniers peuvent être trop irritants pour la peau du visage s’ils sont utilisés trop fréquemment, et les avis sont partagés quant à leur utilisation au quotidien.

Pour prendre soin de votre peau sans risquer de l’abîmer, utilisez votre gel démaquillant “à la main” et réservez ces accessoires de nettoyage de peau à votre routine de soin du visage du dimanche, ou tout au plus 2 fois par semaine.

Quelle que soit votre décision, n’oubliez pas de bien vous laver les mains avant d’entamer votre nettoyage de peau et ne faites pas l’impasse non plus sur le nettoyage et le séchage de la brosse entre chaque utilisation pour éviter que celle-ci ne se transforme en véritable nid à bactéries.

Comment utiliser un gel démaquillant ?

S’il s’agit d’un gel à la texture crème ou 2-en-1 capable de nettoyer et démaquiller le visage et les yeux, il vous suffit de prélever un peu de produit et de l’appliquer sur visage humide.

Émulsionnez le gel du bout des doigts (ou à l’aide d’un accessoire de nettoyage) en insistant en douceur sur les zones les plus maquillées (contours de l’oeil, yeux, cils et lèvres).

Rincez ensuite abondamment à l’eau fraîche pour réveiller et vivifier votre peau dès le matin, ou à l’eau tiède pour détendre votre visage le soir.

Et après ?

Comme dans toute bonne routine de soin du visage, l’étape du démaquillage et du nettoyage de peau doit être suivie par l’application d’un soin hydratant visage, qu’il s’agisse d’un sérum, d’une crème hydratante (ou de la combinaison de ces deux produits), et d’un soin hydratant spécial contours des yeux.

Lors de votre routine de soin hebdomadaire plus complète, l’utilisation d’un gel démaquillant ou nettoyant peut être suivie d’un gommage visage et d’un masque visage avant de conclure par l’application du soin hydratant visage et d’un soin spécial contour de l’oeil.

Gel démaquillant : le bio est-il forcément mieux ?

Lorsqu’il est question de produits nettoyants ou de soins à rincer à l’eau, les avis sont unanimes : le bio sera toujours un bon investissement malgré un prix de départ (parfois) plus élevé.

Gel démaquillant : une composition polémique

Ce qui pose généralement problème dans les nettoyants visage et les démaquillants au pouvoir “lavant”, ce sont avant tout les tensio-actifs (la base lavante).

Ces agents de surface permettent de solubiliser deux phases non miscibles (comme l’eau et l’huile) et sont donc utilisés dans certains produits nettoyants, comme l’eau micellaire ou le gel nettoyant, pour leurs propriétés moussantes, détergentes et émulsionnantes.

En d’autres termes, ils permettent de décoller les salissures de la surface de la peau (maquillage, impuretés, sueur, sébum) et de les entraîner avec eux lors du rinçage à l’eau, d’où leur importance dans la composition des soins nettoyants et démaquillants.

Le problème, c’est que bon nombre de fabricants, de produits cosmétiques comme de produits d’entretien et détergents, utilisent le même type de tensio-actifs dans leurs formulations (même si le dosage s’adapte évidemment à l’usage). Or, certains tensio-actifs, d’une efficacité redoutable pour détacher un plan de travail ou nettoyer un évier sont bien trop agressifs pour la peau fragile du visage.

Gel démaquillant : du bio ou rien

L’avantage du bio repose sur le fait que bon nombre d’ingrédients polémiques voire dangereux pour l’organisme et la peau du visage, sont tout simplement interdits dans la composition des soins.

Pourtant, optez pour des soins démaquillants bio ou des nettoyants visage bio est loin de suffire à vous garantir une composition exempte de tout ingrédient potentiellement néfaste pour la peau de votre visage.

Certaines chartes bio (de type ECOCERT) autorisent par exemple le cocamidopropyle betaine (dérivés pétrochimiques), ou l’Ammonium Lauryl Sulfate, et le Sodium Coco Sulfate, des tensio-actifs certes plus doux et issus du coco, mais qui n’en sont pas moins irritants chez certain(e)s.

Si bannir les dérivés de la pétrochimie, les sulfates, phtalates et autres parabens est une évidence, vous devrez cependant choisir votre gel nettoyant bio au regard des résultats constatés sur votre peau et en lisant attentivement l’étiquette du produit nettoyant dont il est question.

Gel démaquillant : une bonne option ?

Quoi qu’il en soit, que vous décidez de tenter l’aventure du maquillage ou du nettoyage de peau à l’aide d’un gel nettoyant, d’un lait démaquillant ou d’une lotion, à vous de vous faire votre propre avis sur le sujet et de rester à l’écoute des besoins de votre peau et de ses réactions.

Si votre choix se tourne vers l’option en gel, allez y en douceur, et n’oubliez pas d’alterner l’utilisation de ce produit à celle d’un soin démaquillant ou nettoyant si possible sans rinçage, et plus doux avec votre peau.

Et n’oubliez pas, si vous prenez soin de vous, votre peau vous le rendra !

back to top